Esquisse Commune 2015

Description de l’activité :

En Février 2015, le chef de projet du Contrat de quartier a mis en relation les professeurs de la section Architecture de l’ULB/La Cambre avec le groupe pilote du futur Potager du Square Albert (PCS Albert, Mapuche Urbano et Institut de la Vie).

En effet, chaque année les étudiants en architecture jettent leur dévolu sur un quartier de Bruxelles au sein duquel ils doivent, durant une semaine, réaliser des structures en bois à usage des habitants. En 2015, le Square Albert a été choisi.

Etant donné que la semaine d’action était prévue pour Avril 2015, deux mois d’information et de communication auprès des habitants ont été orchestrés au départ du PCS Albert (recontres entre les habitants et les architectes afin que ces derniers travaillent en considérant les demandes et les besoins des habitants).

En Avril 2015, la semaine de travail s’est déroulée de manière conviviale. Les architectes, au nombre de 300, ont élu domicile dans l’ancien garage Renault situé en face des logements sociaux du Foyer Anderlechtois. Le PCS Albert en a profité pour organiser des rencontres entre ses différents groupes (Ados, enfants, groupe alpha) afin qu’ils puissent poser des questions et qu’une communication puisse s’engendrer.

Il a été convenu, durant les réunions de préparation que les architectes réaliseraient des structures en lien avec le futur potager du Square Albert (Cabanes avec récupération d’eau de pluie, étang, serre, bacs de plantation,…).

Public cible :

Les habitants du Square Albert

Objectifs :

  • Faire évoluer le quartier

  • Projet d’embellissement local

  • Favoriser les rencontres et la discussion entre les architectes et les habitants du Square Albert

Evaluation :

Sans conteste, le projet « Esquisse commune » a été le déclenchement du Potager du Square Albert. Suite à la semaine d’action des architectes, il fallait réagir tout de suite et occuper le terrain car les structures en bois n’allaient pas faire long feu dans le quartier si elles n’étaient pas associées directement à un projet concret.

Le terrain étant assez grand, le groupe pilote, avec l’aide de quelques habitants, a déplacé les bacs construits par les architectes pour les centraliser dans un coin de la parcelle. C’est avec ce coin, protégé par des grilles, qu’est né le Pot’Albert, potager du square Albert. Au départ, quatres habitants ont été très actifs et étaient pour ainsi dire tous les jours sur le terrain, s’occupant de construire des bacs, à assembler une cabane (laisssée en pièce par les architectes).

Malgré les aspects positifs qu’il a engendré à courte durée, le Projet « Esquisse commune » a tout de même des défauts qui peuvent causer des aspects forts négatifs pour un quartier. Suite à la semaine d’action, les architectes ont laissé de nombreuses structures à l’état de maquette. Il a donc demandé énormément d’énergie aux acteurs de terrain (qui ne sont pas 300 et qui n’ont plus 20 ans) pour déplacer les structures et assembler les morceaux de bois et pour en fin de compte en faire quelque chose de concret.

Petit à petit, des désagréments sont survenus comme le squattage des cabanes par les jeunes des quartiers avoisinants avec trafics en tout genre. La zone a très vite été un endroit de pose de déchets. Dernièrement, un feu s’est déclenché dans une des cabanes.

P1030492

P1030500

Publicités